Archive pour avril, 2011

Peut-on parler éthique en politique électorale ?

Cette question peut paraitre embêtante, embarrassante, illusoire et provocante. Et pourtant, qu’il s’agisse de la politique en général ou de la politique électorale en particulier, l’éthique reste incontournable si l’on veut construire un Etat de droit.

A moins d’un mois depuis le lancement officiel du renouvellement du fichier électoral au Sud-Kivu, l’on assiste à l’effervescence des partis politiques et des candidats aux élections présidentielles et législatives prévues en 2011.

Commence alors le grand déménagement, le grand rush vers les autres formations politiques et vers les citoyens. La recherche d’un nouveau «refuge» est aussitôt lancée. C’est le cas de certains élus qui ont décidé de rejoindre les grosses cylindrées politiques, à l’image du PPRD, de l’UDPS ou du MLC.

Quelles sont les antivaleurs constatées dans la politique électorale en  cours et quelles sont les valeurs éthiques à capitaliser pour un processus électoral réussi en RD Congo?

Lire la suite…Peut-on parler éthique en politique électorale ? dans articles pdf thiqueetlections.pdf

Bagbo et la leçon de la délinquence politique

 

  Babgo dans la peur de l'humiliation

L’oppinion mondiale est aujourd’hui partagée sur le sort du « tout puissant » Bagbo.

Que l’on parle de la « haine de Sarkozy », de « l’ingérence de la France dans les affaires internes de la Côte d’Ivoire » ou encore  » de l’humiliation de Bagbo », Bagbo paie le prix de sa délinquence politique.

Le caractère oublieux des dirigeants africains, oublie du fait qu’ils ne sont pas nés présidents de République et que par conséquent, ils ne sont pas obligés de mourir présidents, nécessite ce qui se passe en Côte d’Ivoire : Forcer le départ, même par les armes, ceux qui veulent confusquer la volonté du peuple de se débarasser d’eux.

L’on se souviendra que Bagbo n’a pas seulement piétiné la volonté des Ivoiriens d’être dirigés par Ouattara, mais aussi, il a boycotté toutes les interventions de la CEDAO pour résoudre pacifiquement le conflit Ivoirien.

Tant que les Gouvernants Africains ne comprendront pas le principe démocratique de la rotation au pouvoir, ils finiront par les humiliations comme Bagbo.

Joseph Kabila de la RD Congo, échapera-t-il à cette expérience avec les arrestations arbitraires qui caractérisent son régime pour se maintenir au Pouvoir ?

Attendons voir…, après les élections présidentielles de 2011.

 

 

MATTNA |
Bloc-notes de Raoul d'Andrésy |
Social Democratic Union / U... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lyceededemain
| alternativewittenheim
| Section cantonale de La Gra...