• Accueil
  • > Archives pour janvier 2011

Archive pour janvier, 2011

Séminaire atelier: Spiritualité protestante

        Du 25 au 26 janvier 2011, la Faculté de Théologie Protestante de l’Université Evangélique en Afrique organise un séminaire atelier sur le thème Spiritualité protestante.

       Ce séminaire qui réunit les leaders et théologiens des églises protestantes du Sud-Kivu sera animé par le Pasteur YVON THOMAS de Paris.

           Conscient de la  pluralité confessionnelle du protestantisme, ce séminaire ne traitera ni de la spiritualité luthérienne, ni évangélique, ni baptiste, ni pentecôtiste, ni anglicane ; mais de la spiritualité protestante telle que vécue et enseignée par la Réforme du XVIème siècle dont nous sommes toutes filles. Il ne s’agira donc ni de controverse, ni d’apologétique mais du dialogue.

          Refuser la controverse, ce n’est pas refuser la discussion ou s’interdire la critique. La controverse s’enracine dans l’apologétique. Elle est le fait de celui qui a des positions tellement assurées qu’il n’a d’autres souci que de mettre l’autre en situation difficile et de le convertir à sa doctrine. Le dialogue cherche à remonter aux sources du protestantisme et de comprendre à partir de ces ressources qui peuvent être communes à toutes les églises protestantes. C’est par cette compréhension que le dialogue se distingue de la controverse qui, elle, postule toujours chez les autres l’erreur, l’hérésie et la mauvaise foi. Le dialogue ne cherche pas  à attaquer ou à injurier, mais à bien comprendre, c’est-à-dire à saisir par delà les formulations doctrinales l’intention qui s’exprime et à faire droit à cette intention, ou du moins de reconnaître l’aspect légitime de cette intention quitte à mettre en question la manière dont elle s’est explicitée et les conséquences que cette explicitation a entraînées. 

            Dialoguer n’est donc possible qu’entre Hommes et Femmes de bonne volonté et de bonne foi capables de transcender les positions doctrinales, au profit d’un protestantisme œcuménique. Mais ce dialogue n’est possible que si l’on admet en principe que l’autre peut aussi nous apprendre quelque chose, que si l’on admet que la position de l’autre peut devenir une question pour nous-mêmes. Et à partir de ce moment une apologétique, c’est-à-dire un plaidoyer et une volonté de convertir les autres, de les transformer en vaincus, n’est plus possible. L’apologétique suppose une conscience de la supériorité de sa doctrine par rapport à celle des autres églises. 

            Ni controverse, ni apologétique, ce séminaire se voudrait œcuménique, s’il est vrai que l’œcuménisme c’est le dialogue des Eglise, et par la suite des théologies, en vue de la découverte de l’unité, d’une unité qui existe dans le fondement de toutes les Eglises issues de la Réforme du XVIème siècle. La méthode œcuménique adoptée dans ce séminaire promeut la mise en question réciproque des affirmations doctrinales et ecclésiologiques des Eglise étant donné que le protestantisme ne commence pas en mettant l’accent sur des règles et des principes, mais en attirant l’attention sur la relation de Dieu avec la création. 

I.  Origine du séminaire 

      Ce séminaire atelier tire ses origines de la volonté du Pasteur YVON THOMAS  de partager avec nous ses connaissances et son expérience sur la spiritualité protestante

II.  Contexte de l’organisation du séminaire 

Ce séminaire atelier s’inscrit dans un contexte marqué par trois événements essentiels 

     -  La faculté de théologie protestante de l’UEA se sent préoccupée par la question de sa visibilité au niveau interne au sein de l’UEA

        et au niveau externe dans son rapport aux églises et à la société ; 

    -   La multiplicité des églises protestantes au Sud-Kivu en général et dans la ville de Bukavu en particulier et la nécessité de leur

         collaboration pour le rayonnement du protestantisme dans la province ; 

  -    La RD Congo en général et le Sud-Kivu en particulier, traversent une crise multi sectorielle. Il se pose donc une nécessité de faire

       du protestantisme congolais une église transformatrice.

III.       Objectifs du séminaire      

      -   Rappeler l’enracinement de la spiritualité protestante dans la Réforme du XVIème siècle; 

     -  Esquisser les piliers de la spiritualité protestante; 

     -  Dégager les rapports synchronique et diachronique entre la spiritualité et la mystique;

    -  Réfléchir et échanger sur le rôle que doit jouer le protestantisme congolais dans la crise multisectorielle que traverse la RD Congo.

I.  Méthodologie 

     -  Combinaison de la méthode de présentation et celle de la découverte ; 

    -   Alternance de courts exposés théoriques suivis de jeux de question et réponse, études de cas, illustrations pratiques, travaux

        individuels, travaux de groupes.

II.  Résultats attendus 

- A l’issu de ce séminaire, 60 leaders et théologiens protestants maîtrisent la spécificité de la spiritualité protestante et la promeuvent

   dans leurs églises respectives ; 

-  Au retour dans leurs églises respectives, les participants à ce séminaire privilégient le dialogue inter confessionnel au détriment  des

   controverses ; 

-  Un plan de capitalisation des acquis de ce séminaire est tracé et les responsabilités sont partagées entre les églises et la faculté de

    théologie pour le pilotage dudit plan ; 

-   Le protestantisme prend conscience de sa mission et devient une église transformatrice de la société congolaise. 

Conférence publique: Ethique du temps et gaspillages universitaires

Le 20 janvier 2011, le Centre Interdisciplinaire de Recherches de l’Université Evangélique en Afrique a organisé une conférence publique animée par le Directeur du CIRE, le Dr. Kitoka Moke Mutondo.

L’objectif de cette conférence était d’alerter le public universitaire sur le gaspillage financier consécutif au mauvais emploi du temps. Pour le conférencier, chaque munite qui passe inutilement, implique de l’argent gaspillé par l’université.

Avec des exemples à l’appui, le conférencier a relevé certains cas de gaspillages orchestrés par les services académiques, administratifs, le service de transport et les étudiants à travers la mauvaise utilisation du temps.

Après l’exposé du conférencier, il s’en est suivi un débat autour des mécanismes de minimisation de gaspillage causé par la mauvaise utilisation du temps.

Message de voeux 2011

Alphonsine, Jeanne, Jeanoah, Daniel et Moke avons la joie de vous adresser nos voeux les meilleurs de paix, de joie, de longévité et de réussite pour la nouvelle année 2011.

Avec le renouvellement de notre attachement,

dsci0569.jpg 

 Famille Moke

MATTNA |
Bloc-notes de Raoul d'Andrésy |
Social Democratic Union / U... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lyceededemain
| alternativewittenheim
| Section cantonale de La Gra...