E. Patrice LUMUMBA : Courage et limite stratégique

 sanstitre3.jpg

Du 29 au 30 juin 2010, la RD Congo fête ses 50 ans d’accession à la souveraineté nationale.

La figure emblématique de cet événement reste Emery Patrice LUMUMBA, considéré comme le père de l’indépendance congolaise. Son courage de parler, d’aller jusqu’au bout de la colonisation de la RD Congo par la Belgique font de lui une personnalité mystique si pas mystérieuse. 

Et pourtant, si Lumumba était courageux, il n’était pas autant stratégique. Et c’est cette limite stratégique de Lumumba qui pousse à se demander s’il n’est pas juste de parler d’une indépendance avortée en RD Congo. 

Alors que pour réussir, toute libération doit suivre le schéma : organisation – révolution – revendication – émancipation, le père de l’indépendance congolaise, limité sur le plan stratégique, a plutôt suivi le schéma Révolution – revendication – émancipation espérant organiser après.  E. Patrice LUMUMBA a bien conduit la révolution, il a su revendiquer l’indépendance à la table ronde, il a décroché l’émancipation à travers la proclamation de l’indépendance du « Congo belge » par la Belgique. Mais parce qu’il n’avait pas commencé par organiser comment serait gérée l’émancipation (Indépendance), le pays est si tôt tombé dans un cycle de violence, de crise politique, de sécession dont les conséquences continuent à peser sur les Congolais aujourd’hui. 

C’est ce manque de prévision organisationnelle qui fait que jusqu’à ce jour la RD Congo vit une rupture continuité entre colonisation et indépendance, souveraineté nationale et mise sous tutelle, libération et exploitation, richesse et pauvreté. 

50 ans de l’indépendance, mais quelle « indépendance » ?

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

MATTNA |
Bloc-notes de Raoul d'Andrésy |
Social Democratic Union / U... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lyceededemain
| alternativewittenheim
| Section cantonale de La Gra...